Al-Anon/Alateen Le lien2018-10-17T14:06:21+00:00

Je ne me sens plus brisée

Pendant les années qui ont précédé mon arrivée à Al-Anon, je me suis sentie persécutée, d’abord par ma propre pensée infecte, et ensuite par les insultes verbales de mon mari alcoolique. La violence a duré dix-huit ans. Nous

Je m’éveille à ma propre vie

J’ai toujours eu le sentiment d’être une personne aimante, mais je vivais souvent ma vie en y réagissant, plutôt qu’en y répondant. Je me demandais pourquoi je ne pouvais pas changer l’alcoolique, alors j’ai essayé un peu plus

L’éléphant dans le salon

Il y a plusieurs années de cela, une amie nous a accompagnés, mon conjoint et moi, pour aller souper. Alors que nous nous dirigions vers la voiture après avoir mangé, elle m’a demandé : « Dis-moi, il boit

J’ai appris que je ne suis pas seule

C’est à ma première réunion Al‑Anon que j’ai appris combien l’alcoolisme m’avait affectée, en dépit du fait que je ne buvais pas. J’étais aussi malade que mon petit ami alcoolique – peut‑être plus encore. J’étais complètement obsédée. J’étais