Al-Anon face à l’alcoolisme 2017-08-30T11:21:57+00:00

Cher lecteur,

De l’aide et de l’espoir! Vivre avec une personne dont l’alcoolisme créait le chaos dans ma vie me faisait désirer ces deux choses.

Je me sentais responsable de la consommation d’alcool de mon époux et je croyais que mes propres lacunes en étaient la cause. Je me disais que si je pouvais me distinguer des autres, tout faire parfaitement et trouver les mots justes, je pourrais engendrer un changement. Selon moi, c’était en fait ma responsabilité de le faire.

J’avais peur de demander de l’aide – parce que j’avais honte. J’évitais de partager ce qui se passait à la maison et j’essayais de maintenir l’illusion que tout allait bien. Je craignais les conséquences si je demandais de l’aide.

Lorsque j’ai franchi les portes d’Al-Anon, j’ai été soulagée car je pensais que j’avais causé le problème, que j’avais besoin d’essayer de le contrôler et que je pouvais d’une façon ou d’une autre en trouver la cure. Les témoignages des autres membres me donnaient de l’espoir.

Dans les premiers temps de sobriété de mon être cher, je continuais d’avoir besoin du soutien que j’avais trouvé dans les réunions Al-Anon. Grâce à l’expérience et à la force des personnes qui sont devenues mes amis les plus intimes, j’ai découvert une série de démarches à considérer et qui me convenaient. J’étais libre d’apprendre et de trouver mon propre parcours tout en utilisant les outils qu’Al-Anon m’offrait. J’ai découvert un moyen doux et simple vers une vie plus heureuse et une connexion avec ceux et celles qui ont compris ma douleur, ma colère, mon anxiété et mon amour de la manière la plus profonde.

J’ai trouvé des réunions Al-Anon dans ma communauté, que ce soit au téléphone et en ligne – toutes gratuites et ouvertes à tous. Le principe de l’anonymat est ce qui m’a encouragé à persévérer, car ce que je partageais restait privé. Aussi, je me sentais en sécurité.

Pourquoi ne pas aller à une réunion et vivre l’espoir et être libéré du désespoir? Rencontrez des gens comme vous! Les membres vous accueilleront à bras ouverts. De l’aide et de l’espoir, c’est ce que j’ai vécu lors de ma première réunion Al-Anon et je continue de transmettre ces cadeaux aux autres aujourd’hui.

Très sincèrement,

Mary G.

Directrice générale, Al-Anon Family Group Headquarters, Inc.

J’ai fini par comprendre!

Pendant plusieurs années j’ai assisté aux réunions Al-Anon de façon très irrégulière. Là-bas, je voyais rarement d'autres hommes;