J’ai de l’espoir

Dans mon pays, il n’y a pas de réunion dans ma localité. Dans le passé, j’ai assisté à des réunions Al-Anon face à face dans une autre ville où j’ai appris qu’Al-Anon pouvait m’aider à avoir une vie plus équilibrée. Je ne me sentais pas à l’aise dans ces réunions, donc j’ai commencé à participer à une réunion Al-Anon sur Facebook. Je me suis trouvé une Marraine et maintenant, je travaille sur les Douze Étapes d’Al-Anon pour la première fois.

Pour moi, il est très difficile de faire face à l’alcoolisme de mon conjoint qui boit tout le temps. Je l’ai quitté il y a quelques années de cela, mais il a commencé à assister à des réunions AA, alors je suis revenue. Nous avons un petit garçon qui a deux ans.

Mon conjoint s’est remis à boire six mois après la naissance de notre fils. Ce n’était pas aussi souvent; mais maintenant, la situation empire. J’ai fait de mon mieux pour me concentrer sur moi-même, mais je ne suis pas parfaite. La tristesse et la colère que je ressens sont tellement intenses; mais sans Al-Anon, je crois que les choses seraient pires.

Grâce à Al-Anon et aux Douze Étapes, j’ai espoir que ma vie redeviendra belle et heureuse, que mon mari boive encore ou non. J’ai aussi espoir que, tout comme moi, mon conjoint découvrira sa Puissance Supérieure.

Par Lucia J., République tchèque
Al-Anon face à l’alcoolisme 2019

2018-09-27T15:36:58+00:00septembre 27, 2018|Categories: FAFA, Mon compagnon/ma compagne alcoolique, Mon conjoint/ma conjointe alcoolique|

Faire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.