J’aide les enfants qui vivent dans le contexte de l’alcoolisme d’un être cher

Sommaire du balado First Steps to Al‑Anon Recovery (Premiers pas vers le rétablissement Al‑Anon)

Jerry Moe a ouvert son entrevue sur First Steps to Al-Anon Recovery en disant : « Un enfant américain sur quatre grandit aujourd’hui dans une famille affectée par la maladie de l’alcoolisme et aime une personne qui souffre de cette maladie… Cette maladie insidieuse se caractérise par le déni, le silence, le secret et la honte… Nous savons que l’alcoolisme est courant dans les familles et ce sont donc les garçons et les filles qui grandissent dans les familles où l’alcoolisme est présent aujourd’hui qui courent un risque élevé de développer cette maladie à mesure qu’ils grandissent et se développent.

Moe a identifié trois éléments importants pour les programmes conçus pour aider les garçons et les filles provenant de familles où l’alcoolisme a été problématique et a eu un impact.

    Information – « Des informations précises, solides et adaptées à l’âge. Les garçons et les filles doivent apprendre que l’alcoolisme est une maladie et, aussi bien dans le programme Al-Anon que le programme Alateen, les garçons, les filles, les adolescents et les membres de la famille apprennent ce que sont les « trois C » : « Je n’en suis pas la cause, je ne puis le contrôler et je n’en connais pas la cure. » De plus, les garçons et les filles doivent apprendre qu’ils ne sont pas seuls. Il y a tant d’enfants qui pensent et croient qu’ils sont les seuls à faire face à ce problème. »

    Renforcement des compétences – « Dans Alateen, les garçons, les filles et les adolescents, apprennent une variété de compétences : des compétences en communication, des compétences en résolution de conflit et des techniques pour surmonter les problèmes et prendre soin d’eux-mêmes. Ils apprennent à écouter, ils approfondissent leur intelligence émotionnelle et ils acquièrent un vrai sentiment d’espoir. Dans Alateen, ils peuvent développer des compétences qu’ils pourront utiliser le restant de leur vie et dans tous les aspects de leur vie. »

 Liens affectifs et attachement – « Il est important d’avoir un sentiment d’appartenance, des liens profonds et de faire partie d’un groupe. Aussi, quand les adultes sont assis dans une salle où il y a une réunion Al-Anon, où les adolescents sont dans une réunion Alateen, ils me rapportent régulièrement, ce sentiment de camaraderie, d’espoir et d’appartenance. Selon moi, ce sont des éléments spirituels clés qui fortifient le rétablissement de cette terrible maladie. »

Par Jerry Moe, Directeur national du Programme pour les enfants au centre Betty Ford,

Hazelden Betty Ford Foundation, Rancho Mirage, Californie

Le balado First Steps to AlAnon Recovery avec Jerry Moe est disponible dans son intégralité sur al‑anon.org et sur la chaine YouTube d’Al-Anon Family Groups Headquarters, Inc. (anglais seulement)

De nombreux groupe Alateen se réunissent au même endroit que les groupes Al-Anon. Certains groupes Alateen locaux acceptent des membres qui ont entre 10 et 12 ans. Tout comme Al-Anon, les réunions Alateen sont animées par les membres du groupe.

Les adultes qui sont des Guides de groupe Alateen sont présélectionnés et approuvés par la structure de service Al-Anon de leur état ou province et sont présents durant les réunions Alateen en tant que guides. Les parents et les adultes qui sont responsables de ces adolescents peuvent trouver de l’information concernant Alateen dans leur localité sur le site Web d’Al-Anon Family Heaquarters, Inc. à al-anon.org ou en composant 888-4AL‑ANON (888-425-2666).

 

 

2017-08-15T14:55:30+00:00 août 15, 2017|Categories: 2018 FAFA, Adolescents (Alateen), Professionnels|0 Comments

Faire un commentaire