J’ai appris à prendre soin de moi

Je ne puis exprimer combien Alateen m’a aidée. Quand j’étais enfant, je me sentais toujours seule. Mes parents se querellaient tout le temps; que ce soit au sujet de ce que nous devions avoir au souper ou de leur procédure de divorce. Ils étaient toujours en conflit. J’essayais de résoudre leurs problèmes et de calmer la situation, mais je me suis vite rendu compte que cela ne faisait qu’empirer les choses. À l’âge de sept ou huit ans, je ne savais pas comment être neutre. Avant Alateen, je ne savais pas comment ne pas être contrariée par le fait qu’ils se querellaient tout le temps ou comment me concentrer sur moi-même.

Alateen m’a non seulement appris à pratiquer le détachement avec amour en ce qui avait trait aux querelles de mes parents, mais ce programme m’a également apporté un grand nombre d’amitiés et d’opportunités dans ma vie.

Quand j’étais plus jeune, je devais non seulement faire face à la violence émotionnelle, physique et sexuelle imposée par mon père alcoolique, mais je devais aussi voir ma vie se détériorer de jour en jour. Ma vie était extrêmement difficile et parfois même insupportable, mais j’avais toujours le sourire et je montrais à tous que j’étais heureuse à l’école et que j’avais la joie de vivre. C’était difficile, mais je ne voulais pas les gens commencent à me poser des questions et finissent par découvrir que j’étais en fait une fille triste et solitaire avec des parents complètement « détraqués ».

J’ai gardé ma situation familiale secrète à l’école jusqu’à ce que j’aille en sixième année – l’époque où mes parents ont divorcé. Leur divorce était extrêmement difficile pour moi; j’avais besoin de parler à quelqu’un, alors j’ai décidé de confier mes problèmes à quelques-unes de mes amies. En sixième année, les commérages et les secrets se propageaient rapidement. À la fin de cette même journée, toute mon école était au courant de ce qui se passait chez moi et que ma famille « parfaite » était loin de l’être. Cela a été très difficile à accepter, mais avec un peu de recul, je me rends compte que c’est ce qui m’a amenée à parler à quelqu’un. Je voulais tellement être populaire et avoir des amis que je leur avais dévoilé toute l’histoire de ma vie.

Avec tout ce qui se passait à l’école et à la maison, ma mère m’a suggéré Alateen. Je voulais bien essayer, mais comme ma sœur ne voulait pas y aller, j’ai trouvé le courage d’y aller seule. Ma première réunion était horrible; il n’y avait qu’un seul autre enfant et un des Guides du groupe. Cette réunion ne m’a pas du tout plu, mais j’ai décidé d’y retourner. Je suis tellement heureuse de l’avoir fait.

Petit à petit, j’ai commencé à comprendre. Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas contrôler mon père et que ce n’était pas de ma faute s’il buvait. J’ai appris à trouver une Puissance Supérieure et surtout, j’ai appris à prendre soin de moi-même.

Alateen a amené un grand nombre de personnes dans ma vie et je ne sais pas ce que je ferais sans eux. Je suis tellement reconnaissante d’avoir été en mesure de guider quatre autres personnes vers les salles Alateen. Non seulement Alateen m’aide avec l’alcoolique dans ma vie, mais je me sers de mon programme chaque jour. Les mots ne peuvent décrire à quel point Alateen m’a aidée. Bien qu’avoir une personne alcoolique dans ma vie soit extrêmement difficile, je ne changerais cette situation pour rien au monde, car c’est ce qui m’a amenée à Alateen.

Par Julie, Connecticut

The Forum, août 2016

2017-07-27T13:34:25+00:00 août 28, 2016|Categories: Adolescents (Alateen)|0 Comments

Faire un commentaire