Je suis heureuse que notre médecin ait suggéré Al-Anon

La première fois que j’ai franchi le seuil d’une salle de réunion Al-Anon, je ne savais pas très bien pourquoi j’étais là. Les membres m’ont accueillie en me disant bonjour et en me donnant des accolades chaleureuses. Je ne comprenais pas les problèmes qu’il y avait dans notre foyer; mais, aux réunions qui ont suivi et en lisant de la documentation, j’ai appris ce qu’était Al-Anon.

Je blâmais l’alcoolique qui faisait partie de ma vie pour le chaos dans notre foyer; mais, dans Al-Anon, j’ai appris que « la situation familiale ne peut manquer de s’améliorer au fur et à mesure que nous appliquons les principes Al-Anon/Alateen ». Et celle-ci s’est en effet améliorée!

Me sentant honteuse de la façon dont je vivais, je me suis isolée de ma famille et de mes amis. Aux réunions, j’ai rencontré des membres qui comprenaient ce que je vivais et plus j’assistais aux réunions, plus je me sentais à l’aise.

Je suis vraiment heureuse que notre médecin ait suggéré Al-Anon. Assister à ma première réunion a été l’une des meilleures décisions que j’ai prises pour moi-même. Je suis reconnaissante envers Al-Anon qui m’a aidée à découvrir la sérénité – et cela de multiples façons. Je continuerai à persévérer dans Al-Anon!

Par Liz, Ontario
Al-Anon face à l’alcoolisme 2019

2018-09-27T16:25:19+00:00septembre 27, 2018|Categories: FAFA, Mon compagnon/ma compagne alcoolique|

Faire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.