J’ai découvert qui j’étais vraiment

Après une querelle très sérieuse avec mon mari, j’ai finalement pu voir le rôle que je jouais dans la situation et comment j’avais contribué à une relation affectée par l’alcoolisme.

La semaine suivante, j’ai assisté à ma première réunion Al-Anon. Je suis nerveusement entrée dans l’édifice de l’église et les membres souriants m’ont chaleureusement saluée en disant : « Nous sommes heureux de vous voir ici! » J’ai entendu des membres partager leur histoire avec beaucoup d’honnêteté et de courage. Entendre ce que je ressentais dans les histoires d’autres personnes m’a coupé le souffle. Nos situations étaient différentes, mais il était choquant de voir combien les sentiments qui les entouraient étaient similaires.

J’avais peine à croire que d’autres personnes vivaient les mêmes difficultés que moi! Cette réunion n’était pas un groupe de personnes qui étaient là pour se plaindre, mais plutôt une salle remplie de personnes partageant leur expérience, leur force et leur espoir avec sincérité.

Après avoir assisté chaque semaine à des réunions pendant plusieurs mois et avoir travaillé avec une Marraine Al-Anon, mes proches ont commencé à remarquer des changements en moi. Par voie de conséquence, les changements se sont produits non seulement en moi, mais aussi dans mon entourage. Mes relations ont commencé à s’améliorer en raison des limites saines que j’apprenais à établir. Mon conjoint a même fortifié son programme en douze étapes.

J’ai non seulement appris à m’aimer, mais aussi à m’aimer comme je suis. Quand je suis avec ma famille Al-Anon, c’est là que je me sens vraiment moi-même. Après avoir appris dans le programme que j’ai des choix, je suis reconnaissante qu’assister à une réunion Al-Anon est l’un des choix que j’ai faits.

Par Holly E., Géorgie

Faire un commentaire