Nous avons troqué la tristesse et le désespoir contre la paix et l’espoir

Mon conjoint et moi sommes allés à une réunion Al-Anon pour la première fois il y a un peu plus d’un an. Nous avons été accueillis par des personnes aimables et nous avons vu une lueur d’espoir. En dépit de notre fille alcoolique, du chaos de notre situation familiale et de nos efforts répétés pour trouver une solution à nos problèmes, nous avons ressenti de la chaleur et de l’acceptation. Nous étions dans un endroit sécuritaire, parmi des gens qui comprenaient l’impact de la maladie de l’alcoolisme sur la famille. Nous n’avons pas pu nous empêcher de remarquer la paix et la sérénité que certains des membres de longue date du groupe semblaient porter sur leur visage et nous nous sommes demandé si c’était possible d’obtenir cette même joie dans notre vie.

Une année remplie de défis et de petites victoires a passé. Le temps et la mise en pratique du programme ont fait une grande différence. La chose que j’ai remarquée, c’est que, comme nous, les autres nouveaux venus qui assistaient à notre réunion avaient l’air tristes et abattus. Comme mon conjoint et moi avions traversé la même situation accablante, je me souviens très bien et je comprenais parfaitement leur désespoir et leur désir de découvrir l’espoir.

En rencontrant certains de ces nouveaux venus, et après avoir partagé notre histoire personnelle de rétablissement, nous avons réalisé que la paix et l’espoir avaient pris le dessus sur le désespoir dans notre vie.

Nous avions progressé. Travailler sur le programme, méditer, lire les recueils de lectures quotidiennes et nous en remettre à Dieu tel que nous Le concevons ont été autant d’éléments clés dans notre rétablissement.

Nous avons découvert qu’il est vrai qu’« il n’y a pas de situation trop difficile pour être améliorée » et la joie et la sérénité sont à la portée de tous, « un jour à la fois ».

Par Nikki H., Ontario

The Forum, février 2016

Cet article peut être reproduit sur votre site Web ou dans votre bulletin de nouvelles en précisant : Permission accordée par la revue The Forum, Al‑Anon Family Group Headquarters, Inc., Virginia Beach, VA.

2017-07-27T14:36:09+00:00 février 18, 2016|Categories: Mon enfant alcoolique|0 Comments

Faire un commentaire