Ces gens sont exactement comme moi!

À mes premières réunions Al-Anon, j’éprouvais de la colère. Un tribunal m’a ordonné d’aller aux réunions et je ne pensais pas en avoir besoin. Je m’asseyais, les bras croisés, à me demander : « Qu’est-ce que ces gens et moi pouvons-nous avoir en commun?

Ensuite, nous avons lu à voix haute le livre Comment Al-Anon œuvre pour les familles et les amis des alcooliques (FB-22). Je me suis redressée sur ma chaise, j’ai décroisé les bras et j’ai écouté pour la première fois. « Nous perdons la capacité de dire non », j’ai entendu. C’est à ce moment qu’il y a eu un déclic. Ces gens-là sont exactement comme moi! Ils comprennent mes difficultés.

Maintenant, j’attends les réunions avec impatience. Ces personnes qui étaient jadis des étrangers – y compris les nouveaux venus – sont maintenant mes amis.

Par Misty C., Californie

Faire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.